Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Les Inondations, Prévention & Plans d’Urgence.

Posté par: Toobalist Annonces Gratuites| Vendredi 07 septembre, 2012 03:13  | Consulté 4605 fois  |  10 Réactions  |   

L'Article Original

L’élan de solidarité qui a été noté à travers le pays lors des récentes inondations pour alléger la souffrance des populations affectées avec les collectes de fonds et les gestes de solidarité de bons samaritains est certes très louable, cependant des mesures de prévention doivent être mises en place par l’état en concert avec les populations et les techniciens du génie civil et de l’urbanisme.

Des mesures préventives sont disponibles pour protéger les populations contre les inondations et pour diminuer les conséquences néfastes de ce désastre naturel. Pour ce faire les autorités administratives avec l’aide de nos compétents techniciens et ingénieurs pourraient sensibiliser les communautés sur les inondations et les mesures de protection contre les inondations.

Les autorités administratives doivent inclure la sensibilisation et la préparation aux inondations dans les programmes scolaires et sensibiliser les populations sur les zones à risque d'inondation, les signes précurseurs et les plans d'évacuation. L’Etat et les services compétents doivent recueillir l’historique et le passé des zones d'inondation et marquer les zones affectées (inondation marqueurs de hauteur) et commémorer les dates de crues importantes.

Il faudra aussi procéder à des évaluations de risques et  identifier les emplacements susceptibles d'être affectés par les inondations pour déterminer combien de fois les inondations pourraient se reproduire et identifier ce qui pourrait être endommagé.

Les services communaux devraient distribuer des cartes de zones inondables afin que les gens sachent où il ya des risques d'inondation. Les  cartes des zones inondables identifient les risques pour les personnes, et permettent la préparation des plans d'urgence, et de déterminer où les mesures de protection doivent être prises. Elles sont également un excellent outil pour l'éducation et la sensibilisation communautaire.

Des panneaux de signalisation  marquant les zones d'inondations possibles dans la communauté doivent être installés et rappeler ainsi aux gens les risques d'inondation. Pour être efficace et éviter les cafouillages de dernières minutes les services compétents doivent préparer des plans d'action communautaires qui expliquent ce qu'il faut faire en cas d'inondations.

L’Etat doit aussi entreprendre des mesures non structurelles et avoir un système d'alerte précoce en place(ORSEC). Les services météorologiques peuvent aussi être mis à contribution pour informer le public lorsque les inondations sont un risque. Les services compétents devront mettre aussi en place des équipes d’intervention d’urgence en état d’alerte pour prendre en charge les sinistrés et sensibiliser les gens sur les causes, les risques et les signes avant-coureurs d'inondations.Le développement  de plans d'évacuation qui prennent en considération les  enfants, les personnes âgées et les handicapées qui ne peuvent pas être évacués facilement est crucial.

Prendre des mesures structurelles :

Des mesures d’ordre structurel devront être entreprises avec la construction d’ouvrages d’évacuation et d’assainissement.  Il faudra construire des barrages, réservoirs, digues et levées, des canaux d’évacuation contre les inondations qui peuvent  aider à réduire les inondations et  protéger les eaux des puits de la contamination, comme les eaux de crue qui sont souvent porteuses de substances toxiques, y compris les eaux d'égout brutes avec les déchets d'origine animale, l'huile et les produits chimiques.

Les services de l’urbanisme et de l'aménagement du territoire doivent éviter si possible la construction et le  développement  de projets immobiliers sur les zones inondables. Il faudrait aussi s’assurer que les entreprises ou usines qui sont construites sur ces zones d’inondation disposent de plans d’urgence pour évacuer les matériaux nocifs à  la santé des populations riveraines.

La protection des terres et des plaines inondables et le maintien de la végétation naturelle et du couvert forestier dans les zones humides et inondables pourraient aider à retenir la forte masse d’eau  lors des inondations, ainsi il faudra restaurer et protéger les zones humides dégradées et les plaines inondables qui sont capables  de stocker de grandes quantités d'eau de crue.

Les services techniques compétents devraient exiger  le renforcement et  la résistance des maisons, des écoles et des bâtiments publics au-dessus du niveau d'inondation et éduquer les populations à utiliser des matériaux de construction résistants à l'eau, tels que le béton ou en céramique, dans les zones où la fréquence des inondations est un risque. Il faudra aussi s'assurer que les appareils importants, tels que ceux de chauffage et d'électricité soient situés au-dessus du niveau d'inondation.

La mise en place de boucliers contre les inondations et l’ installation de barrières  étanches pour les portes, fenêtres , autres ouvertures et les sous-sol pourraient contribuer à ralentir la submersion des habitations Les inondations peuvent causer la remontée des eaux usées dans les maisons à travers  les tuyaux de drainage et créer un danger pour la santé des populations , ainsi il faudra  Installer des vannes de refoulement d'égout pour empêcher ce risque.

Lors des inondations

Une évacuation doit se baser  sur un plan de pré-inondation et notamment  faciliter l’évacuation des personnes âgées, des jeunes et des personnes handicapées, et  fournir des abris d'évacuation avec  une alimentation adéquate, de l'eau et des centres d’hébergements assainis. Fournir à la population des informations relatives  à l'évacuation et les zones inondées, les dommages possibles et quand est ce que les gens peuvent s'attendre à revenir étant donne que la plupart des sinistrés ne veulent pas habiter loin de leurs maisons et souhaitent retourner le plus vite possible pour reconstruire leur maison .La mise en place  d’équipes  pour l'évaluation des dégâts après les inondations est cruciale pour le suivi et l’état des lieux après les inondations.

 Les services étatiques devront être  en contact permanent  avec les services publics, les écoles et les entreprises pour s'assurer que les activités normales peuvent  continuer dans la mesure  du possible pendant les inondations et fournir du travail, un gagne pain quotidien  même temporaire pour la survie des  personnes évacuées et assurer la poursuite  des activités , scolaires, sociales et commerciales pour redonner un train de vie normal aux sinistrés . Les services sociaux et professionnels devront aussi être associés au plans  d’urgence et fournir des conseils et soutien psychologique  à ceux qui sont les plus touchés par les inondations.

Après les inondations

Il faudra  effectuer et diffuser des travaux sur l’impact des inondations et développer des plans de relance qui assurent  que les gens peuvent rapidement reconstruire leurs maisons et que les services sociaux seront opérationnels le plus tôt possible et aider les populations  à retourner dans leurs communautés dans les plus brefs délais.

Il faudra aussi  s’assurer que les  victimes des inondations aient un accès facile à l'information sur les secours et services d’urgence et d'assistance disponibles et  fournir des conseils aux  victimes des inondations sur les moyens de reconstruire rapidement de manière sure pour  prévenir  les dommages de futures  inondations.

L’accent devra aussi être mis pour apporter une aide appropriée aux personnes âgées et autres groupes défavorisées (les malades,  orphelins, handicapés) qui ont besoin d'une aide supplémentaire pour se rétablir et survivre après les inondations. Enfin de manière générale il faudra  tirer les leçons de l'impact des inondations sur les populations et les activités économiques et d'améliorer les mesures pour prévenir ou atténuer ces effets dans le futur.

 

 L'auteur  Toobalist Annonces Gratuites
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (10)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Teffel En Septembre, 2012 (10:42 AM) 0 FansN°:1
Excellentes recommandations. En effet, les Plans ORSEC doivent anticiper la catastrophe.. Il faut les préparer, les tester, les rendre opérationnels. ... Bien organisés, ils sont les solutions pour SECOURIR les sinistrés...N'oublions pas que le Ministre de l'Intérieur dispose de tous les moyens nationaux, les moyens de tous les ministères qu'il peut utiliser dès que le Plan Orsec National est déclenché. Il peut aussi requisitionner des moyens privés...C'est que porter les secours n'est facile,lever tous ces moyens, les gérer sur le terrain, exigent des préparations minutieuses...
Pape touty ndiaye En Septembre, 2012 (19:02 PM) 0 FansN°:2
Au SENEGAL c'est bien connue,c'est seulement après les catastrophes que l'on se lève pour "situer les responsabilités"et quand les dégâts dépassent tout le monde on déclenche le fameux plan"OBSEQUES"mais c'est comme qui dirait le médecin après la mort.Un accident ou une catastrophe c'est un événement qui vous surprend,mais lorsque vous étes en mesure de déterminer ses causes et effets dans le temps,vous devez prendre les précautions idoines pour les prévenir dans le moyen et le long terme.Voila le rôle de l'état:GOUVERNER C'EST PREVOIR ET COMMANDER C'EST DONNER DES ORDRES ET VEILLER A LEUR EXECUTION.Pour ma modeste contribution la solution parmi tant d'autre,consistera a prendre l'eau "a nos pieds"pour l'amener sur nos têtes.La technique est très simple dans sa conception,car il faut dans un premier temps construire d'énormes châteaux comme celui de MBOUR pour assécher les bassins de rétentions qui constituent le noeud du problème par le principe des vases communiquant avec la nappe aquifère:L'EAU EST TOUJOURS LA.Dans un deuxieme temps s'attaquer a cette même nappe et l'abaisser entre dix et quinze métres sous terre et maintenant créer un grand lac artificiel hors du CAP VERT pour y drainer toute cette eau;la masse de sable déplacer pourrait servir a remblais certains zones de DAKAR.Cette infrastructure va fonctionner même en saison sèche pour prévenir des dangers des inondations.
ICEBERG En Septembre, 2012 (19:12 PM) 0 FansN°:3
Comprenez d'énormes châteaux d'eau comme celui de MBOUR qui est la plus grande de toute lAFRIQUE de l'ouest.
Gorgui En Septembre, 2012 (06:13 AM) 0 FansN°:4
vous voulez faire du commerce ,travailler ou passer vos vacances a Dubai ou au MAROC nous sommes la pour vous faire le visa a un prix abordable et un billet d'avion hors taxe contact: dubaibusiness2012@hotmail.fr
AlphaOne En Septembre, 2012 (07:56 AM) 0 FansN°:5
Ou plus simplement, faire appliquer(respecter), les règlements qui existent déjà.
Heureusement qu'il ne neige ni ne gèle jamais au Sénégal, car il y aurait 100.000 morts par an.
Klimac En Septembre, 2012 (08:23 AM) 0 FansN°:6
créer une agence pour la prévention et la lutte contre les catastrophes naturels. cette agence comprendrait des ingénieurs hydrologues, hydrogéologues, géologues, paysagistes, aménagistes du territoire, juristes, agronomes, paysans, etc, une équipe pluridisciplinaire...a suivre
Bouna En Septembre, 2012 (11:32 AM) 0 FansN°:7
agence immobilière ndiobène taye a thies location achat vente de terrain si vous êtes intéressé apelè au 33 951 03 57 ou 77 638 79 80
Citoyen En Septembre, 2012 (11:55 AM) 0 FansN°:8
Sauvons nos universités publiques du naufrage.

Malgré les moyens substantiels mis à la disposition de l'enseignement supérieur de notre pays, les résultats sont qualitativement et quantitativement loin des normes de l'UNESCO. Nos instituions d'enseignement supérieur ont surtout un problème de management (mal gouvernance, corruption, népotisme, dépenses de prestige, gestion solitaire en lieu et place de la gestion démocratique et légale, non respect des lois et des règlements, etc.) avec la complicité active ou passive de la communauté universitaire (avantages indus, intimidations, etc.), des autorités étatiques qui, jusqu'à présent, feignent de ne rien savoir (n'ont-ils pas les moyens de savoir ce qui se passe ?) pour éviter la confrontation avec ceux (les amis politiques !) qu'ils ont nommé à la tête de ses structures et qui agissent parfois comme des monarques en gérant la chose publique à leur guise.

Face à la démission de l’État, nos universités croulent sous le poids de dettes dues aux créanciers (banques, hôpitaux, Sonatel, Senelec, SDE, fournisseurs divers) et chaque corporation s'évertue de demander toujours plus pour « améliorer ses conditions d'existence » et parfois au détriment de la communauté. Ainsi donc, la crise est donc une conséquence logique de l'inaction de l’État.
En effet quand les dirigeants (nommés par les autorités) gèrent la chose publique en dehors des normes établies sans être inquiétés le...
SANE En Septembre, 2012 (18:14 PM) 0 FansN°:9
bonjour
je vous signale que dans la région de ziguinchor département de Bignona communauté rurale de ouonck
village DIEBA en fait partie des sinistrés.
d'aprés les informations trois familles ont quitté le lieu.
Anonyme En Septembre, 2012 (00:34 AM) 0 FansN°:10
Des-ensablement : Signifie enlever le sable des rues, mais également paver les rues ou les bitumer, paver les trotoirs. Assainir sera seulement possible en creeant les voies et moyens pour evacuer l'eau. Nous n'avons pas des villes mais des bidons villes. C'est si simple...
Il faut que les habitants des quartiers dits «huppés» s'organisent pour le faire eux mêmes devant l'absence de l'Etat. Faites le calculs, ca coute pas si cher et ca peut sauver des biens...

Ajouter un commentaire

 
 
Toobalist Annonces Gratuites
Blog crée le 12/12/2011 Visité 764241 fois 101 Articles 5416 Commentaires 178 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
A Quel Cheikh se vouer ?
A Mourir de Rire : Pouthie Pathie
Ce que la majorité des Africains ignorent de Mouammar Kadhafi
Le Declin de L'Euro , la mort du CFA
Le Franc CFA, un frein au development des Etats membres