Gambie : lancement d’une campagne pour juger Yahya Jammeh

  • Source: : Webnews | Le 24 octobre, 2017 à 16:10:38 | Lu 3125 fois | 10 Commentaires
content_image

Dernier meeting de l’ancien chef de l’État Yahya Jammeh, à Banjul, le 29 novembre.

Des victimes de Yahya Jammeh, soutenues par des ONG gambiennes et internationales, se sont réunies du 19 au 21 octobre à Banjul pour réfléchir au meilleur moyen de traduire l'ex-président gambien en justice pour les crimes commis par son régime.

Inspirées par la bataille juridique qui a permis aux victimes tchadiennes de faire juger l’ancien président Hissène Habré, condamné à la perpétuité par les Chambres africaines extraordinaires de Dakar, plusieurs victimes gambiennes entendent aujourd’hui obtenir justice pour les crimes qu’elles ont subi sous le régime de Yahya Jammeh, de 1994 à 2017. Du 19 au 21 octobre, des dizaines d’entre elles se sont réunies à Banjul avec plusieurs ONG gambiennes et internationales de défense des droits humains avec un objectif : parvenir à juger l’ancien président gambien, exilé en Guinée équatoriale depuis qu’il a quitté le pouvoir en janvier dernier.

Parmi ces victimes figuraient notamment Fatima Sandeng, la fille de l’opposant Solo Sandeng, mort en détention en avril 2016, Aïcha Jammeh, une nièce de Yahya Jammeh dont le père, cousin de l’ex-président, a disparu en 2005, ou encore Baba Haïdara, le fils de Deyda Haïdara, journaliste assassiné en 2005.

Tous sont aujourd’hui membres du Centre gambien pour les victimes de violations des droits humains, la principales association de victimes du régime Jammeh, qui regroupe environ 400 personnes.

Une « vraie soif de justice » en Gambie

Plusieurs ONG internationales étaient également présentes pour accompagner ces victimes dans leur quête de justice, comme Human rights watch (HRW), Article 19, ou encore Trial international, organisation suisse impliquée dans la procédure judiciaire en cours contre Ousman Sonko, ex-ministre de l’Intérieur de Jammeharrêté près de Berne fin janvier.

Equatorial Guinea justice (EG justice), la principale ONG équato-guinéenne de défense des droits humains, était également représentée à Banjul par son président Tutu Alicante. Ses propos très offensifs contre le pouvoir de Teodoro Obiang Nguema, qui accueille Yahya Jammeh à Malabo depuis neuf mois, ont été vivement salués par l’auditoire. « Les choses commencent à ce concrétiser, se félicite Reed Brody, avocat américain de HRW. Il y a une vraie soif de justice en Gambie, c’est donc très positif pour la suite. »

Pour les victimes de Yahya Jammeh, la prochaine étape est désormais de constituer un dossier prouvant la responsabilité personnelle de l’ex-président dans les crimes perpétrés par son régime. Conscients qu’ils ne parviendront à rien sans faire céder les autorités équato-guinéennes, elles entendent également lancer une campagne de sensibilisation auprès de différentes instances régionales et continentales, comme la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ou l’Union africaine (UA), pour augmenter la pression sur Malabo.


Auteur: Jeuneafrique - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (6)


Patriote En Octobre, 2017 (18:00 PM) 0 FansN°: 1
Salut les amis , juger Yahya ne serait pas une mince affaire, n'oublions pas que c'est sur un engagement de la CEDEAO que Diamé a quitté le pouvoir et puisqu'il (Yahya) n'est pas béte il a du obtenir de garantie solides avant de quitter la Gambie, ces instituts qui ont évité un bain de sang en gambie , vont-ils se dédire ? Dans le cas ou ils ne respecteraient pas leurs engagements , que fera un futur dictateur face aux engagements de la cedeao ou de l'union africaine?

Je pense à mon niveau mieux vaut laisser yahya en paix en exil, ce qu'il subit aujourd'hui est encore pire que la prison. Maintenant quant aux ONG je pense qu'il doivent la boucler, ou étaient-ils de 1994 a 2017 ?Pourquoi n'ont-ils pas entamé ce combat en amont ? Yahya est-il le seul , que font-il de George Busch junior? Que font-ils de Sarkozy? Que font -ils de Blaise compaoré ? Que font-ils de Alassane Dramane Ouattara? etc..............., non ces ONG sont des laches ils sont commes des vautours, ils ne s'attaquent qu'aux cadavres, l'Afrique ne sera pas leur terrain de chasse . :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
Anonyme En Octobre, 2017 (18:27 PM) 0 FansN°: 2
Tous ces criminels que vous citez, il faut les juger George Bush junior , Sarkozy , Blaise compaoré , etc........
Anonyme En Octobre, 2017 (22:32 PM) 0 FansN°: 3
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres de sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m
Colyrisque  En Octobre, 2017 (06:55 AM) 0 FansN°: 4
juger yaya ferai l'equitabilite de la justice d'autant plus qu'il a eu gage des instituts et chefs d'etats de sa garantie a quitter le pouvoir ces ONG pourris et irrespectueux des africains ne sont 'elles pas a la soldes de GOUROUS tapis dans l'ombre pour la seule et simple raison de ne pas voir un africain leur dire MERDE ALLEZ AU DIABLE ce qu'a oser DR EL H A J J J BABILY MANSAH JAMMEH et si on faisait un tour du cote de occidentale peuvent 'ils nous dire combien des crimes ont t'ils commis contre l'humanite ou contre les NOIRS c du n'importe quoi avec ses ONG et autres organismes manipules
Djiban En Octobre, 2017 (13:28 PM) 0 FansN°: 1
mais tu es qui pour tenir ses propos pareilles ? tu ne sais rien de ce qui s'est passé entre la cedeao et le monstre yahya jammeh tu es loin de
comprendre tout ça si yahya jammeh a tué tes parents tu réagirais autrement
alors ferme ta gueule de fils de pute nous avons perdus nos parents
durant le règne de yahya jammeh .
Anonyme En Octobre, 2017 (14:14 PM) 0 FansN°: 5
au lieu de lutter contre le colonialisme les negres se tirent encore dessus voila le plus aime de la gambie destabilise par maki le con et poursuivi par le bouffon adama. :fbhang: 
Anonyme En Octobre, 2017 (12:02 PM) 0 FansN°: 6
je sais bien que la gambie manupuler par le president maky sall tous ces manupulation c est maky qui est derriere yaya .mais la gambie payera chere apres le depart de maky sall

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com