Comment Charlie Hebdo a dépensé ses millions après les attentats

  • Source: : Webnews | Le 12 décembre, 2017 à 18:12:10 | Lu 4129 fois | 2 Commentaires
content_image

Comment Charlie Hebdo a dépensé ses millions après les attentats

BFM TV s'est penché sur les comptes de "Charlie Hebdo". Un moyen de comprendre comment le journal a utilisé les fonds importants engendrés par l'intense mouvement de solidarité populaire qui a suivi le massacre de son équipe, il y a deux ans.

L'attaque du 7 janvier 2015 a provoqué un énorme mouvement de solidarité envers l'hebdomadaire martyrisé. On se souvient que le numéro qui a suivi s'est littéralement arraché dans les kiosques et que le nombre d'abonnements a explosé, atteignant 260 000 en février 2015, sans oublier les très nombreux dons. Le chiffre d'affaires a ainsi atteint 63,6 millions d'euros en 2015.

"Charlie Hebdo n'était pas fait pour avoir autant d'argent"
Richard Malka, avocat du journal, en 2015

"Il y a eu un grand élan de solidarité et les montants des dons reçus et des recettes prévues sont totalement décalés. Charlie Hebdo n'était pas fait pour avoir autant d'argent", expliquait l'avocat du journal, Richard Malka, au Monde en février 2015. Depuis, les tirages sont retombés et le nombre d'abonnés est redescendu à 50 000 à l'automne 2016.

Mais le journal a engrangé 83 millions d'euros de chiffre d'affaires et 17 millions de profits nets en deux ans. Cet argent a servi à financer de nombreuses dépenses, par exemple les travaux de sécurisation des nouveaux locaux ou les frais dus aux avocats et aux soins de psychothérapie.

Une réserve statutaire obligatoire
L'ouverture du capital aux salariés avait été évoquée, mais n'a pas encore abouti. L'opération avait provoqué des tensions et des départs au sein de la rédaction. Les comptes que publie BFM TV permettent de comprendre ce que Charlie a fait de ces bénéfices et de montrer qu'aucun euro n'a été distribué en dividendes.

La direction a choisi de consacrer l'essentiel de ces bénéfices à une "réserve statutaire obligatoire consacrée au maintien ou au développement de l'entreprise", adoptant ainsi le statut d'entreprise solidaire de presse d'information.

Ce choix a, toujours selon BFM TV, fait l'objet d'un débat. Le directeur général Eric Portheault était favorable à une distribution des dividendes, mais le directeur de la publication, Riss, actionnaire principal (67 % du capital), a emporté la décision.


Auteur: lesinrocks.com - PAR Service Actu - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme En Décembre, 2017 (20:50 PM) 0 FansN°: 1
ay dièye la rèk nagnou sètane inechaALLAH diniagnou torokh tote bougnou touboul
Anonyme En Décembre, 2017 (22:41 PM) 0 FansN°: 2
Sarlie bouka doomu xaraamu kouachi laalul woon, dee kon na bu yaag. C'est ça la vérité. Le journal était mal au point financièrement



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com