La diplomatie allemande accuse Trump d'affaiblir l'Occident

  • Source: : Seneweb.com | Le 29 mai, 2017 à 19:05:21 | Lu 1448 fois | 3 Commentaires
content_image

Le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel (g), a estimé lundi que les actions du président américain Donald Trump (d) avaient "affaibli" l'Occident et accusé la politique des Etats-Unis d'être contraire "aux intérêts de l'Union européenne". Timothy A. CLARY, Tobias SCHWARZ / AFP/Archives

Emboîtant le pas à Angela Merkel, le chef de la diplomatie allemande a lancé lundi une salve contre Donald Trump, accusé d'affaiblir l'Occident, des propos illustrant l'agacement de la première puissance européenne vis-à-vis du président américain.

"Toute personne qui accélère le changement climatique en réduisant la protection de l’environnement, qui vend plus d'armes dans une zone de conflit et qui ne veut pas résoudre politiquement des conflits religieux, et bien cette personne met en danger la paix en Europe", a souligné le ministre des Affaires étrangères allemand Sigmar Gabriel, selon un communiqué.

"La politique à courte vue du gouvernement américain est contraire aux intérêts de l'Union européenne", a-t-il ajouté, quelques jours après la fin de la première tournée à l'étranger de M. Trump qui l'a conduit en Arabie Saoudite, en Israël à Bruxelles et au sommet du G7 en Italie.

S'exprimant devant la presse, M. Gabriel a aussi estimé que les tergiversations américaines sur le climat et les 110 milliards de dollars (98 milliards d'euros) de contrats d'armement à l'Arabie Saoudite, pays très critiqué pour son bilan en matière de droits de l'Homme, ont rendu "l'Occident plus petit, ou en tout cas plus faible".

Prendre son destin en main

La veille, c'est la chancelière Angela Merkel, une atlantiste convaincue, qui avait ouvert le bal en estimant que l'Europe ne pouvait plus totalement compter sur les Etats-Unis de Donald Trump et le Royaume-Uni post-Brexit.

"L'époque où nous pouvions entièrement compter les uns sur les autres est quasiment révolue. C'est mon expérience de ces derniers jours. Nous, Européens, devons prendre notre destin en main", a-t-elle dit.

"Notre amitié avec les États-Unis, avec le Royaume-Uni, notre bon voisinage avec la Russie, aussi avec d’autres pays, cela compte bien sûr. Mais nous devons savoir, nous devons nous battre pour notre propre futur, pour notre destin", a insisté la dirigeante la plus puissante d'Europe et qui vise un quatrième mandat.

Jusqu'ici ni les Etats-Unis, ni l'UE, ni les autres capitales européennes n'ont réagi directement aux propos de Mme Merkel et de son diplomate en chef.

Seul le Royaume Uni, par le biais de son ministre de l'Intérieur, a tenu à assurer que Londres resterait malgré le Brexit un "partenaire solide".

Cette sortie critique exceptionnelle pour la chancelière faisait suite au sommet du G7 qui n'a notamment pas abouti à un engagement américain à respecter l'accord de Paris sur le climat. Angela Merkel avait déjà dénoncé samedi une situation "pas du tout satisfaisante".

Le sujet semble en tout cas faire l'unanimité en Allemagne entre les conservateurs de Mme Merkel et les sociaux-démocrates, famille politique de M. Gabriel.

Le concurrent de la chancelière aux élections de septembre, l'ex-président du Parlement européen Martin Schulz, a d'ailleurs défendu sa rivale lundi et accusé M. Trump de tabler "sur l’isolationnisme et le droit du plus fort" pour imposer ses vues.

Respect des valeurs

Dès le jour de l'élection l’homme d'affaires, la chancelière avait signifié à Donald Trump qu'il devait se tenir aux valeurs des démocraties occidentales après une campagne marquée par les dérapages et les controverses.

Le président américain, avant et après son élection, ne s'est pas privé non plus d'attaquer l'Allemagne.

Fidèle à son discours anti-libre-échange, il a notamment adopté un ton très dur vis-à-vis des excédents commerciaux allemands, menaçant d'instaurer des taxes douanières en représailles.

La semaine dernière à Bruxelles, lors d'une rencontre avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et celui du Conseil, Donald Tusk, le chef de l'Etat américain s'en serait à nouveau pris au commerce extérieur de l'Allemagne et aurait qualifié les Allemands de "très mauvais", selon l'hebdomadaire Der Spiegel.

En mars, après avoir pourtant qualifié d'"EXCELLENTE" sa rencontre à Washington avec Mme Merkel, M. Trump avait lancé sur Twitter une diatribe contre l'Allemagne, accusée selon lui de devoir "d'énormes sommes d'argent" à l'Otan et aux Etats-Unis.


Auteur: AFP - La Depeche - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Bob En Mai, 2017 (20:49 PM) 0 FansN°: 1


Baissez vos pantalons devant ce guignol et vous le regretterez comme tous ceux qui ont voté pour lui. Mais en même temps les européens vous êtes trop des lêche-Q .
Anonyme En Mai, 2017 (20:56 PM) 0 FansN°: 2
Bob, tu as raison! Les européens surtout l Allemagne payeront très cher pour leur soumission aveugle! C est la loi du retour! Wait and see !
Anonyme En Mai, 2017 (23:11 PM) 0 FansN°: 3
Arretez de raconter des histoires.L'Allemagne est en mesure de prendre son destin en main.Un pays en croissance dans tous les niveaux.Au moment ou' la majeur partie des pays sont en crise,son marche automobile est entrain de gagner une croissance sans precedente.Jamais ils ont vendu autant de voitures qu'en 2016-2017.Les exportations explosent.Le taux de chomage n'a jamais ete aussi bas.L'industrie se developpe.Un pays ou' 100% de la population ont une assurance maladie.La politique culturelle et sportive croient (Champion du monde...)Devant l'intêret general ,toutes les forces vives se regroupent pour trouver des solutions ensemble (CDU-CSU-SPD...).L'Allemagne est un modele de developpement extraordinaire.Il faut aussi preciser que si l'Allemagne et la Chine retirent leurs reserves (ressources,or,...) placees aux USA,l'Etat americain ira droit vers la faillite.Les USA ont intêret a' travailler avec ses partenaires europeens pour battir un monde meilleur.Le President Obama est plus aime' en Allemagne qu'aux USA.Son humanisme est loue' partout sur le terittoire allemand.Kennedy war ein Berliner!Obama ist ein Berliner!D.T: ist kein Berliner!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com