L'immigration a engendré "la perspective de la guerre civile" selon Marine

  • Source: : Lexpress.fr | Le 13 mars, 2017 à 20:03:56 | Lu 1921 fois | 3 Commentaires
content_image

Marine Le Pen lors d'un meeting à Déols dans l'Indre, le 11 mars 2017 afp.com/ALAIN JOCARD

Lors d'une "conférence présidentielle" sur la citoyenneté à Paris, Mme Le Pen a déploré "les politiques d'immigration ou plutôt l'absence de toute politique de migration". 

"La situation est devenue incontrôlable quand année après année, c'est par millions que se sont établis en France des migrants", a-t-elle poursuivi. 

D'après elle, "une partie ont recréé leur communauté d'origine et vivent dans une langue, selon des moeurs et des lois qui ne sont pas de France sur le sol français". Et "dans les années 2000, une partie des migrants et de leurs enfants est entrée en guerre contre la France". 

"Depuis 40 ans au moins", a-t-elle jugé, "tout observateur lucide et objectif voit monter les problèmes quand depuis trop d'années, d'intimidations en intimidations et d'agressions anti-françaises en actes terroristes, la perspective de la guerre civile n'est plus un fantasme." 

Mme Le Pen a ensuite critiqué les "dizaines de milliards d'euros" de la "politique de la ville", selon elle "gaspillés contre la France dans le lâche espoir d'acheter la paix civile." 

Pour elle, par ailleurs, le "coût" de l'immigration est "accablant", même si "le premier ennemi" de la France n'est pas "le migrant" mais "l'individualisme radical qui fait de chaque homme ou femme une marchandise comme une autre". 

Face à cela, Mme Le Pen a plaidé pour la promotion de "l'amour de la France" et d'une "politique de citoyenneté", qui passerait, si elle est élue présidente, par "une consultation nationale sur un sujet précis: les conditions d'entrée, de séjour et d'acquisition de la nationalité".  

Ce ne sera pas un référendum mais un "débat national", a précisé le numéro 2 du FN Florian Philippot à l'AFP, qui portera, selon Mme Le Pen, aussi "sur la nature, le périmètre et l'accès à notre système de protection sociale et à nos régimes de solidarité" 

"Nous négocierons avec chacun des Etats concernés la couverture des étudiants et des travailleurs migrants temporairement résidant en France", a-t-elle aussi précisé. 

Alors que son père Jean-Marie Le Pen, co-fondateur du FN en 1972, a été condamné à plusieurs reprises pour avoir fait des chambres à gaz nazies "un détail" de l'histoire de la Seconde guerre mondiale, Mme Le Pen a salué ceux qui ont "accueilli ou caché des enfants juifs au risque de la déportation".  


Auteur: L'express - Lexpress.fr

Articles similaires




Commentaire (2)


Anonyme En Mars, 2017 (20:53 PM) 0 FansN°: 1
Quelle saloperie cette bonne femme! Venir s’apitoyer sur le sort des enfants juifs et des français qui les auraient sauvés c'est une vrai honte! son père, président d'honneur du FN, disait à plusieurs reprises que la Shoah était un "détail de l'histoire". C'est une haineuse bête, raciste et con. comment la France peut générer une telle crasse.
Afrique Sans Tabac En Mars, 2017 (12:01 PM) 0 FansN°: 2
Afrique Sans Tabac

Vous savez au moins le sort que Marine Le Pen réserve aux français qui vivent en paix, aux étrangers , aux persécutés qui cherchent protection , aux immigrés, elle va brûler la France et l'Europe.

Elle va remettre en cause l'équilibre du monde libre.

Cette femme est une raciste, elle n'a rien retenue des affres du nazisme, ou de ce que la France à vécue avec HITLER.

Les français doivent rester très lucides, et ne pas jouer avec le feu, ou tenter le DIABLE.

Que DIEU préserve la paix sur la terre.

Macron à parfaitement raison « Oui, la colonisation est un crime contre l’humanité »

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com