Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Silence on Casse de l’Opposant!

Posté par: Sandaganews.com| Vendredi 13 avril, 2018 17:04  | Consulté 477 fois  |  0 Réactions  |   

Article Original 

Ça fait un bail que je n’ai pas pris ma plume pour dénoncer l’injustice qui règne dans mon pays, combattre le népotisme et consolider les acquis démocratiques.

Du temps de l’ancien président Wade j’ai eu à tremper ma plume dans l’encre noire de la dénonciation pour mettre à nu les dérives de Maitre Abdoulaye Wade.

L’arrivée au pouvoir de Macky Sall après la défaite du pape du sopi dont le peuple ne voulait plus avait redonné beaucoup d’espoir au peuple sénégalais qui croyait que l’enfant de Fatick allait faire beaucoup mieux que son ancien mentor Maitre Abdoulaye Wade.

Hélas après six ans au pouvoir  force est de constater que l’actuel titulaire du palais de Roume a failli à sa mission et d’aucuns diront a juste titre d’ailleurs qu’il est sur la voie de faire pire que son prédécesseur.

Macky Sall a eu son Wax Wakhet, l’enfant de Fatick s’est dédit de sa promesse de ramener le mandat présidentiel de 5 ans a 7ans avec un argument fallacieux citant l’avis du conseil constitutionnel.

Si ma plume a tant égratigné l’ancien locataire du palais de Roume dans sa volonté de transmettre le pouvoir a son fils Karim Wade, force est de constater que  Maitre Wade a eu à poser des jalons très positifs qui ont mis le Sénégal sur les rails du développement. S’il faudrait rendre à César ce qui est à César, Abdoulaye Wade a eu à apporter beaucoup plus de changements quand il a pris le pouvoir des mains du PS que Macky Sall des mains du PDS.

Abdoulaye Wade a eu le courage de redéfinir les relations entre le Sénégal et la France pour plus d’équité et dans l’intérêt de son pays sonnant une rupture brutale du diktat de la France sur les affaires intérieures de son ancienne colonie depuis l’ indépendance.

Dès sa prise de pouvoir en 2012 Macky Sall a très tôt annoncer les couleurs en rendant visite à Nicolas Sarkozy pour sa première visite officielle et à remettre le Sénégal pieds et poings liés à la France. Les entreprises françaises sont revenues en force au Sénégal et raflent tous les marches au détriment des entreprises locales souvent plus performantes.

La plupart des projets gigantesques du Sénégal moderne ont vu le jour sous Maitre Abdoulaye Wade qui a eu à diversifier les partenaires économiques et avait ouvert notre pays au monde arabe. Là ou Abdoulaye Wade prônait la diversification des partenaires économiques Macky Sall nous a ramené l’ancienne sauce du Parti socialiste d’après les indépendances à se tourner uniquement vers la France comme partenaire économique.

Macky Sall a fait de la traque des biens mal acquis son cheval de bataille dès les premiers mois de son arrivée au pouvoir, une initiative noble dira t-on mais le seul hic est que Macky Sall a eu à s’enrichir illicitement aussi sinon comment pourrait-il justifier sa fortune colossale qui s’estime a des milliards en l’espace de moins de dix ans vu son cursus ? Comme qui dirait un voleur ne saurait crier au voleur.

Au final la traque des biens mal acquis s’est avéré  être une chasse aux opposants déguisée, les opposants qui se sont mis dans les rangs et ne posaient guère de tracas au régime actuel, ou ont eu a retourné leur veste  n’ont pas été inquiets, alors que les autres ont été traqués, jugés, punis et mis au gnouf.

Le Sénégal est en train de perdre ses acquis démocratiques avec un système judiciaire travesti qui obéit du doigt a l’œil a un exécutif  devenu trop autoritaire qui met en prison tout citoyen ayant le courage de s’opposer à l’injustice ou capable de prendre les rênes du pouvoir.

La seule constante qui lie Assane Diouf, Khalifa Sall, Karim Wade et Barhelemy Diaz c’est qu’ils ont  eu a dérangé le pouvoir  en place à tel point que le régime de Macky Sall a eu à utiliser les grands moyens pour  éradiquer leur menace avec l’aide d’une justice travestie  en utilisant le subterfuge de la traque des  biens mal acquis pour les uns et outrage à des personnes pour avoir juste dis haut ce que beaucoup d’autres pensent bas faisant fi de la liberté d’expression garantie par a constitution…

L’heure est très grave et il revient au peuple sénégalais de se remettre en question dans la façon d’élire les dirigeants qui président a notre destinée.

Pour ma part la façon de faire la politique doit être repensée, on ne doit pas entrer en politique pour se faire fortune ou prendre sa part du gâteau mais plutôt pour servir son pays.

Hélas depuis les indépendances à nos jours le landerneau politique sénégalais est plein de politiciens sans vision et dont le seul but est de se remplir les poches. L’adage dit que pour avoir des résultats différents il faut faire quelque chose de diffèrent, il est grand temps que le peuple sénégalais exige une nouvelle race d’hommes politiques, diffèrent de ceux qu’on a eu à connaitre jusqu’à présent qui aiment leur pays, avec des nouvelles idées et visions, au cas échéant l’histoire ne fera que se répéter …

 

www.sandaganews.com

 L'auteur  Toobalist Annonces Gratuites
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Toobalist Annonces Gratuites
Blog crée le 12/12/2011 Visité 819080 fois 113 Articles 10392 Commentaires 182 Abonnés

Posts recents
Silence on Casse de l’Opposant!
Emmanuel Macron n’est pas le bienvenu à Dakar
Emmanuel Macron n\'est pas le bienvenu à Dakar !
Oraison Funebre Act II, Libye No Man’s land.
Les Avatars du franc CFA
Commentaires recents
Les plus populaires
A Quel Cheikh se vouer ?
A Mourir de Rire : Pouthie Pathie
Ce que la majorité des Africains ignorent de Mouammar Kadhafi
Le Declin de L'Euro , la mort du CFA
Le Franc CFA, un frein au development des Etats membres